klimt4

Le Cantique des cantiques

Le chant de l'amour

 

L’un des poèmes d’amour les plus beaux que j’aie lus, connu pour être  le Poème des Poèmes,  pour certains inattendu dans le contexte où il a été publié: c’est le Chant de Salomon, le Cantique des cantiques.

Énigmatiques et uniques, ses quelques pages en font le livre le plus commenté de la Bible depuis deux millénaires. Leur insertion dans le canon des Écritures a suscité bon nombre de controverses. Qu’elles expriment le lien d’amour entre Dieu et Israël, ou entre le Christ et son Église, ou entre le Christ et l’âme humaine, ou la rencontre d’un homme et d’une femme – ou encore qu’on les interprète comme un rêve éveillé de la fiancée qui se remémore les moments passés avec son bien-aimé – plusieurs interprétations sont possibles.

Mais c’est simplement parce que ce chant d’une beauté brûlante et fraîche est un éloge sublime de l’élan de la jeunesse, de la sensualité et de l’amour que j’en lis ici un extrait, dans la traduction de la Bible de Jérusalem. De la longue rencontre des amants et des dialogues, j’ai retenu seulement quelques strophes de la voix de la bien-aimée en espérant que l’écoute de ces vers  donne à qui les entendra l’envie de lire le poème dans son intégralité.

 

La Bien-aimée parle: 

 

Illustration : Marc Chagall (1887-1985), « Le Cantique des Cantiques, I », 1960 (huile sur papier entoilé, détail)  Nice, Musée Marc Chagall

 

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *